• Jodi Taylor
  • Traduit de l'anglais par : Cindy Colin Kapen
  • Collection : Littérature
  • Rayon / Genre : SF / Fantastique
  • ISBN : 9782357203563
  • Pagination : 352 pages
  • Façonnage : Broché
  • Prix : 14.50 €
  • Parution : 8 février 2018
  • Format : 13 x 20 cm

Un Monde après l’autre

La jeune historienne Madeleine Maxwell vient de terminer brillamment ses études et s’apprête à passer un entretien à l’institut St Mary. Mais en pénétrant dans l’enceinte de ce centre de recherche historique, Max comprend très vite que celui-ci ne ressemble à aucun autre.
Derrière la façade très académique de l’institut St Mary, les équipes d’historiens, de techniciens, de chercheurs ont découvert le secret du voyage dans le temps. Ici, les historiens n’étudient pas seulement le passé, ils le visitent…
Max comprend très vite les possibilités qui s’offrent à elle.
De la disparition de Pompéi aux tranchées de la Première Guerre mondiale, du grand incendie de Londres à la destruction de la bibliothèque d’Alexandrie, la jeune historienne va revivre d’extraordinaires événements. Alors qu’au sein de l’institut naissent des enjeux de pouvoir…

L'avis des lecteurs

  • David F.

    Un roman d’aventures palpitant !

    Dans ce premier tome des Chroniques de St Mary, de l’auteur britannique Jodi Taylor, nous faisons connaissance avec l’Institut St Mary et ses occupants. Officiellement, il s’agit d’un centre de recherche très classique et un peu poussiéreux sur l’histoire, mais il ne faut pas se fier aux apparences. On découvre en effet très vite que ce n’est qu’un masque, et que la réelle vocation de l’Institut est de voyager dans le temps : grâce à leurs capsules, les historiens vivent pour de vrai les petits et grands moments de l’Histoire. Il ne s’agit donc pas de recherches historiques classiques, et les Historiens vont vivre de nombreuses péripéties, parfois dangereuses, au fil de leurs voyages à la découverte du passé. Nous suivons les aventures de Max, jeune recrue promise à un brillant avenir d’historienne au sein de l’Institut, et ses interactions souvent pimentées avec les autres membres de l’Institut. Au fil des 350 pages, on découvrira que la vie à St Mary n’est pas un long fleuve tranquille, et que divers secrets et jalousies mettent en danger la survie de l’Institut. J’ai pris un grand plaisir à lire ce livre, que j’ai dévoré durant mes trajets en transport en commun. Le roman est bien rythmé et alterne entre des (més-)aventures dans le passé et dans le présent. L’ouvrage est beau, l’impression est de bonne qualité, la traduction est agréable et le style très facile à lire. Je note cependant qu’il y a beaucoup de personnages (tout le personnel de l’Institut, en fait, et pas uniquement les historiens…), ce qui est parfois un peu perturbant. Heureusement, l’auteur a eu la présence d’esprit de débuter le livre avec un récapitulatif des personnages principaux et secondaires, auquel je me suis souvent référé. Un peu de sexe et de violence peuvent en restreindre l’accès aux plus jeunes lecteurs. Mis à part ce petit bémol, j’en recommande la lecture aussi bien aux adolescents qu’aux adultes (jeune et moins jeune). J’ai hâte de lire la suite de la saga (8 autres tomes sont déjà écrits, et en attente d’une traduction française).

  • Sandra P.

    J’ai adoré !

    J’ai littéralement été transportée par ce récit ! Pouvoir vivre des instants qui ont marqué l’histoire au travers de la jeune protagoniste, permet de s’évader et de se laisser transporter par notre propre imagination. La qualité d’écriture est telle que l’on dévore aisément les lignes au fil des pages ! Toutes les émotions sont au rendez-vous : la plaisanterie fine, la passion, la rancœur, le désir, l’effroi, la montée d’adrénaline et du courage ! Ce livre vous fera vraiment vivre une grande aventure !

  • Pau P.

    Captivant !

    Un livre qui tient en haleine du début à la fin, des intrigues bien menées. L’auteur nous transporte dans différentes phases de l’Histoire, parfois dans un rythme très soutenu. Les événements s’enchainent très vite, ce qui entraine une frustration de ne pas en savoir plus, que ce soit sur la période de découverte de l’Histoire ou dans la description/ressenti des personnages à certains moments. Hâte de lire la suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *