• Jodi Taylor
  • Traduit de l'anglais par : Cindy Colin Kapen
  • Collection : Littérature
  • Rayon / Genre : SF / Fantastique
  • ISBN : 9782357203563
  • Pagination : 352 pages
  • Façonnage : Broché
  • Prix : 14.50 €
  • Parution : 8 février 2018
  • Format : 13 x 20 cm

Un Monde après l’autre

La jeune historienne Madeleine Maxwell vient de terminer brillamment ses études et s’apprête à passer un entretien à l’institut St Mary. Mais en pénétrant dans l’enceinte de ce centre de recherche historique, Max comprend très vite que celui-ci ne ressemble à aucun autre.
Derrière la façade très académique de l’institut St Mary, les équipes d’historiens, de techniciens, de chercheurs ont découvert le secret du voyage dans le temps. Ici, les historiens n’étudient pas seulement le passé, ils le visitent…
Max comprend très vite les possibilités qui s’offrent à elle.
De la disparition de Pompéi aux tranchées de la Première Guerre mondiale, du grand incendie de Londres à la destruction de la bibliothèque d’Alexandrie, la jeune historienne va revivre d’extraordinaires événements. Alors qu’au sein de l’institut naissent des enjeux de pouvoir…

L'avis des lecteurs

  • Enjoy Books

    Entraînant et facile à lire, avec des intrigues et des personnages bien développés et attachants !

    Avant tout, je tiens à remercier les Éditions Hervé Chopin pour cette superbe découverte.
    Le résumé m’a immédiatement attiré. Un livre qui parle de voyage dans le temps, j’étais sûre d’apprécier et la couverture reprise de la VO est juste trop belle. Grand bien m’a pris lorsque je me suis lancée dans ma lecture : une jolie surprise pour une lecture fantastique !
    Nous découvrons, ici, Madeleine Maxwell a un moment décisif de sa vie. Une de ses ancienne enseignante lui a suggéré de postuler à un poste d’historienne à l’Institut de recherche historique St. Mary’s. Au cours de l’entretien, ses différents interlocuteurs restent très discrets sur la nature exacte de leur travail. Mais une fois que Maxwell accepte le poste, elle découvre que le groupe de passionnés d’histoire travaille pour une organisation secrète qui voyage dans le temps vivre l’Histoire, pour l’étudier et mieux la comprendre. Ainsi certaines vérités peuvent être rétablies sur les raisons pour lesquelles certains événements se sont produits.
    Nous accompagnons Max (de son petit diminutif) au fil de son entrainement, de ses rencontres, ses amitiés. Puis nous la suivons au temps des dinosaures, ou lors du grand incendie de la bibliothèque d’Alexandrie, mais aussi d’autres grands événements historiques. J’ai aimé que l’auteur nous permette de nous familiariser progressivement avec les principaux personnages grâce à leur progression au sein de l’institut. Jody Taylor nous plonge au cœur de leurs actions et de leur vie quotidienne. Ajoutez-y une pointe de romance, du suspense, l’éternel lutte du bien contre le mal, des leçons d’histoire intéressantes, des rebondissements et une plume vraiment amusante et agréable, vous obtiendrez un tome dévoré en quelques heures à peine. Il y a eu des moments où j’ai été surprise par la dureté et la morosité de certains passages car je ne m’y attendais pas mais ils collent parfaitement à l’histoire et permettent au lecteur d’être encore plus immergé dans le roman.
    Je lirai avec grand plaisir la suite de la série (9 tomes sont prévus) et j’espère que l’auteur parvienne à maintenir la qualité et l’attrait pour l’histoire.
    Un monde après l’autre est un premier tome entraînant et facile à lire, avec des intrigues et des personnages bien développés et attachants. A découvrir !

  • Mademoiselle Maeve

    Coup de cœur littéraire !

    A force de lire des romans sombres, tristes ou pas particulièrement enthousiasmants, mon moral s’est mis en accord avec la saison morne et triste. C’est là qu’intervient Un monde après l’autre, le premier tome de la série Les chroniques de St Mary de Jodi Taylor.

    Jodi Taylor a commencé par publier Les Chroniques de St Mary en numérique, à compte d’auteur, et a rencontré un gros succès. Des éditeurs en Grande-Bretagne, aux États-Unis et au Canada se sont intéressés à cette série et ils ont bien fait, car là encore, le succès a été au rendez-vous. Et grand morceau de chance, les éditions Hervé Chopin ont décidé de publier cette série en France. Un monde après l’autre est le premier tome (il y en déjà neuf, sont deux parus en France et malheureusement, je n’ai pas de date de sortie pour le troisieme, Noël ? Mon anniversaire ?).

    Madeleine Maxwell est une jeune et brillante historienne. Elle est contactée par un ancien professeur qui lui parle d’une place à pourvoir à l’Institut St Mary. Elle y passe le plus étrange entretien d’embauche. Et une série de tests éliminatoires. Max veut absolument décrocher cette place, car elle est persuadée que St Mary est l’endroit où elle doit vivre. Il faut dire aussi que l’Institut permet aux historiens de découvrir l’histoire au lieu de l’apprendre, grâce à des capsules permettant les voyages dans le temps…

    Si vous n’êtes pas hyper fans de SF, ne partez pas en courant, je trouve qu’avec cette série, on est plutôt dans l’univers steampunk, même si l’intrigue est contemporaine. Oui, donc ce n’est pas du steampunk, mais ça a un côté un peu daté qui y fait fortement penser.

    Si vous passez de temps en temps sur le blog, vous avez dû lire une fois ou deux (euphémisme, plutôt au moins 312 fois) que je fonctionnais beaucoup à l’empathie. Et Max est une super héroïne. Elle est drôle, maladroite, courageuse… Elle est vraiment cool. Je l’adore.

    Ensuite, ce qui est vraiment intéressant dans cette série est son aspect historique. Les historiens voyagent dans le temps, il faut donc que Jodi Taylor s’y connaisse un peu – et ça semble être le cas. D’ailleurs elle dit sur son blog être férue d’histoire et que seule une quantité astronomique de chocolat peut la faire sortir du lit pour quelque chose qui se soit passé après 1487.

    Enfin, je trouve cette série vraiment drôle. Non pas que les situations soient particulièrement cocasses, mais plutôt parce que le livre est truffés d’images et d’expressions qui m’ont fait rire et donné envie de les utiliser moi aussi. Cela passera-t-il dans la vraie vie ? Je vais tenter.

    J’ai l’impression que Jodi Taylor est l’enfant cachée de Gail Carriger (autrice de séries steampunk vraiment cool) et de Jasper Fforde (célèbre pour sa série sur Thursday Next), deux références pour moi. Je n’ai désormais qu’une hâte, découvrir le second tome, D’écho en échos et tous les autres.

  • Aurélie - Bulles et chapitres

    Ce roman fut une très belle surprise !

    Je ne suis pas une grande fan de science-fiction. Initialement, les récits de voyages dans le temps ne m’intéressent pas beaucoup. Cependant, ceux de Jodi Taylor sont différents.

    A la différence de beaucoup de fictions sur le sujet, l’auteur fait de ces voyages des projets qu’il faut longuement préparer à l’avance. Il ne suffit pas de sauter dans une super machine et d’appuyer sur un bouton pour se retrouver dans le passé. Il y a dans l’institut St Mary des historiens (ceux qui entreprennent les sauts dans le temps) mais aussi des techniciens, des responsables de la sécurité, une équipe médicale, des costumiers, etc. J’ai trouvé cette vision des choses originale et surtout très crédible. Mais ces moments de préparation sont tellement passionnants qu’il est regrettable que les expéditions soient si courtes…

    L’autre chose qui m’a le plus passionnée est le ton du narrateur. C’est un roman écrit à la première personne, raconté par Madeleine Maxwell. Elle a une vision des choses parfois cynique et plusieurs dialogues sont à mourir de rire (la demoiselle travaillant souvent avec des hommes, ces derniers font rarement dans la dentelle). Tous les personnages de l’institut semblent former une grande famille à la fois drôle et touchante. Et j’adore aussi le premier réflexe des personnages dans les moments critiques : boire du thé.
    Je trouve cependant que la romance est de trop. Elle est très soudaine et trop à l’eau de rose pour moi.

    Ce roman fut une très belle surprise ! Malgré quelques points négatifs, j’adore son univers et ses personnages à tel point que j’ai entamé le tome 2 juste après.

Comments are closed.